Nouveaux locaux ! Venez découvrir le nouveau VW SPORTS.

Tennis, badminton, padel, quelle est l’origine des sports de raquette ?

De nos jours, les jeux de raquettes font partie des sports les plus populaires du monde. En témoignent, entre autres exemples, les grands événements de tennis qui ont lieu chaque année tels que le tournoi de Roland Garros ou encore l’US Open, et la ferveur que ces derniers engendrent chez de nombreux supporters. Aujourd’hui, ce sont une multitude de jeux divers et variés que l’on pratique avec une raquette. Si le tennis en demeure une illustration emblématique en raison de sa forte popularité, notamment dans le monde occidental, certains jeux sont particulièrement populaires ailleurs, tels que le tennis de table en Asie. Badminton, squash, padel, speed ball… quelle est l’origine de ces nombreux sports de raquette ?

Les sports de raquette : qu’ont-ils en commun et quelles sont leurs différences ?

Bien entendu, la raquette est le premier élément qui nous vient à l’esprit lorsque l’on pense à cette catégorie de sports. Il est toutefois important de garder à l’esprit que si ces sports ont beaucoup en commun, naturellement, certains aspects centraux les différencient. Ainsi, les raquettes en elles-mêmes constituent le premier point de divergence. En fonction du sport, ces objets fondamentaux se manifestent sous différentes versions. Les raquettes de badminton, par exemple, sont beaucoup plus légères, quant à celles utilisées pour jouer au ping-pong, elles sont bien plus petites et intégralement faites de bois, à l’instar des raquettes utilisées pour jouer, par exemple, au beach tennis. Autres divergences : si la plupart de ces sports nécessitent l’usage d’une balle, plus ou moins grosse ou plus ou moins lourde, on utilise dans certains jeux spécifiques des objets particuliers. C’est par exemple cas du volant au Badminton. Enfin, ce sont surtout les règles qui diffèrent grandement d’un sport à l’autre. Malgré cela, l’ensemble de ces sports ont une origine commune : le jeu de paume.

Le jeu de paume : un ancêtre commun

C’est au XIIIe siècle, en France, que le jeu de paume a été concrètement catégorisé en tant que tel pour la toute première fois. En effet, on rapporte que des jeux basés sur le même concept existaient déjà depuis des millénaires. Ainsi, dès l’an 350, Saint Augustin y fait mention dans ses célèbres Confessions, sans que l’on puisse connaître avec précision les règles ou encore la popularité de cette pratique à l’époque. Les choses sont en revanche plus claires en ce qui concerne la frénésie qui a envahi la France au XIIIe siècle. L’éteuf, nom de la balle utilisée pour la pratique de ce sport, se renvoyait au moyen de coups de paumes de part et d’autre du filet qui séparait les joueurs, à l’instar du tennis moderne et de la grande majorité des jeux de raquette contemporains. Si la noblesse s’adonnait au jeu de paume en un contre un ou en deux contre deux, les classes populaires possédaient leur propre version qui se jouait en extérieur et sans filet, faute de moyen. Ce jeu très apprécié dès les années 1300 se nommait « longue paume » et pouvait voir s’affronter jusqu’à six joueurs par équipe. C’est cette incroyable popularité, qui touchait toutes les couches de la société et toutes les tranches d’âge, qui a engendré le développement de jeux plus complexes basés en grande partie sur le même modèle. Au fil du temps, les raquettes sont apparues et les règles se sont peaufinées pour mener à celles que l’on connaît aujourd’hui. Ainsi, sont apparues dès le début du XVIe siècle les premières raquettes destinées au jeu de paume. Elles avaient pour but d’éviter aux nobles de se blesser les mains.

L’apparition du tennis et des autres sports de raquette

Le tennis a également une origine française, puisque le jeu de paume en est l’ancêtre direct. Le duc d’Orléans, prisonnier en Angleterre suite à la bataille d’Azincourt, introduit le jeu de paume sur les îles britanniques. Quatre siècles plus tard, Walter Clapton Wingfield dépose un brevet pour un tout nouveau sport. Ce dernier mêle les règles du jeu de paume et l’invention du caoutchouc, permettant de faire rebondir des balles sur l’herbe. C’est en Angleterre qu’apparaîtront également, au cours du Moyen-Âge, divers autres types de sport nécessitant l’emploi d’une raquette suite à l’apparition du jeu de paume au sein des contrées britanniques. Le Badminton s’est ainsi développé en mêlant les duels de part et d’autre d’un filet, propres au jeu de paume et au tennis, à une autre pratique courante, notamment chez les jeunes femmes issues de bonnes familles. En effet, ces dernières s’adonnaient à un jeu très populaire dont l’objectif était de maintenir en l’air une sorte de volant léger que l’on nommait le « shuttlecock » au moyen d’un « battledore ». Le padel, autre exemple de sport de raquette particulièrement populaire, est cette fois-ci en lignée directe avec le tennis, témoignant du lien de filiation évident qui existe entre la plupart de ces sports. C’est le Mexicain Enrique Corcuera qui, manquant d’espace autour de sa maison pour pratiquer le noble sport de raquette, propose pour la première fois cette version singulière qui fait appel non pas à des raquettes classiques, mais à des battes plates uniques en leur genre. Le padel est aujourd’hui vu comme une sorte de condensé de la plupart des jeux de raquettes tels que le tennis, bien sûr, mais également le squash ou le tennis de table.

logo-livraison-rapide

Livraison rapide et soignée

logo-paiement-rapide-et-securise

Paiement rapide et sécurisé

logo-normes-respectees

Normes respectées

Abonnez-vous à notre newsletter

    0
    Votre panier est videRetourner à la boutique

      © 2021 Laurine Colin – VWSports